Haut

1960

Une idée lumineuse

Flos (« fleur » en latin) a germé d’une idée lumineuse : créer des objets, à partir d’ampoules, en mesure de changer le mode de vie des clients aussi bien en Italie qu’à l’international.

Lire plus +
Achille et Pier Giacomo Castiglioni présentent les lampes Viscontea et Taraxacum à Marcel Breuer, Milan, 1962
Tobia Scarpa, 1961

1962

L’évolution de Flos

Comment parvient-on à transformer une entreprise en laboratoire capable de révolutionner le concept de « lampe » ? Pour Sergio Gandini, qui prend les rênes de Flos en 1963, les efforts et la fantaisie créative de l’entreprise peuvent coexister sans contradictions. C’est même leur fusion qui est à l’origine du succès de la marque.

Lire plus +
Dessin original de la lampe Arco par Achille et Pier Giacomo Castiglioni, 1962
Sergio Gandini avec la lampe Snoopy, A. et P.G. Castiglioni, 1968

1972

Du MoMA au reste du monde

Célébrant la culture de l’art et de l’industrie, l’exposition « Italy, The New Domestic Landscape » organisée en 1972 dans le plus grand musée d’art contemporain d’Amérique – le MoMa de New York – s’est distinguée par sa popularité sans précédent et son succès phénoménal.

Lire plus +
Sergio Gandini et son avocat Angelo Rampinelli au tribunal de Rome lors de la première action en justice pour contrefaçon de la lampe Arco, 1971
La lampe Toio dans la collection design du MoMA de New York, 1972

1985

Miss Sissi et Monsieur Gandini Junior

Tous les grands succès naissent d’une prise de risques (ou) de l’audace d’un pari. Au milieu des années 80, Sergio Gandini rencontre un jeune Philippe Starck et accepte de produire sa lampe de conte de fée, Arà.

Lire plus +
Philippe Starck et Piero Gandini dans une Cadillac lors de la réalisation de la brochure Miss Sissi, 1992
A. Castiglioni, esquisse de la lampe Taraxacum 88, 1988

2000

D’un millénaire à l’autre

Sous la direction de Piero Gandini, Flos se fixe pour objectif d’atteindre une parfaite harmonie entre formes iconiques, artisanat et technologie de production de masse. Le pas décisif vers le changement est cependant franchi quand l’entreprise comprend que les objets contemporains peuvent représenter une forme d’expression et se décliner en autant d’interprétations stylistiques que de…

Lire plus +
Achille Castiglioni et Piero Gandini, 2001
Konstantin Grcic, esquisse pour le lampe May Day, 2000

2005

Avant-garde et modernité

Pour Piero Gandini, réinterpréter l’identité de Flos c’est avoir le courage de prendre des décisions radicales. Affronter l’invasion des diodes électroluminescentes dans le monde de l’éclairage constituait le premier pas d’une deuxième révolution de la production amorcée au début des années 2000 avec le rachat de l’entreprise Antares de Federic Martinez.

Lire plus +
Jenny Holzer, exposition-événement « For the Academy » en collaboration avec Flos, fontaine du Janicule, Rome, 2007
Philippe Starck avec la collection Guns, 2005

2017

Un manifeste de l’éclairage

Comme le souligne Piero Gandini : « Aujourd’hui plus que jamais, il nous faut trouver une parfaite synthèse entre émotions, technologie, poésie, besoins, messages, valeurs esthétiques et politiques. Nous ne devons pas seulement changer de technique mais aussi changer la société elle-même ainsi que nos comportements, tant publics que privés. Nous devons transcender nos capacités et…

Lire plus +
Vincent Van Duysen, Infra-Structure, espace professionnel Flos, Milan 2016
Michael Anastassiades avec Arrangements, Euroluce 2017